fains-veel-fr.net15.eu
Le mot du Maire

Le mot du Maire, Gérard ABBAS

Gérard ABBAS

Discours d’introduction au Conseil Municipal du 6 juillet 2022

A l’issue de la période de l’élection présidentielle et des députés, permettez-moi d’en dresser le constat.

La réélection d‘Emmanuel MACRON à la magistrature suprême et le renouvellement du parlement qui en a suivi, présentent une France déchirée. Un président de la République qui a perdu sa majorité absolue à l’Assemblée nationale avec deux principales forces d’opposition représentées par les parties d’extrême droite et d’extrême gauche, conséquence d’un jeu politique consistant à affaiblir les forces traditionnelles de la droite et de la gauche.

Alors d’Emmanuel MACRON, comme rappelé par l’EXPRESS dans son n° spécial du 5 mai, avait prononcés ses mots le soir de son élection le 7 mai 2017 devant la pyramide du Louvre « Je ferai tout dans les cinq années qui viennent pour que les Français n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes… Je rassemblerai et réconcilierai parce que je veux l’unité de notre peuple et de notre pays… Je sais les divisions de notre nation qui ont conduit certains à un vote extrême. Je sais les colères, les doutes, l’anxiété que certains ont exprimés »

Autant de constats d’échecs cinq ans plus tard. Le Waterloo de LR et du PS n’a fait que précipiter la décomposition des partis et la radicalisation des électeurs.

C’est dans ce contexte que le gouvernement devra mettre en œuvre une politique afin de réconcilier une France rurale qui se sent délaissée avec une France des Métropoles, afin de réaliser les réformes annoncées lors de la campagne présidentielle, afin de faire face à une situation économique contrainte par un dérapage inflationniste, à une remontée des taux d’intérêt alors que la dette du pays n’a jamais été aussi élevée avec un encours de 3000 milliards d’euros.

Dans la nuit du 30 au 31 mai un violent incendie a détruit l’immeuble au N° 4 de la rue de Véel appartenant à l’OPH hébergeant la famille FORMAL.

Le sinistre s’est propagé à l’habitation voisine, au N° 6, propriété de M. et Mme LUCION occasionnant d’importants dégâts la rendant inhabitable, ainsi qu’à l’immeuble inoccupé au N°2 fragilisant la portance de la toiture reposant sur un mur mitoyen très fragilisé et étayé sommairement par les pompiers.

Heureusement les dégâts sont seulement matériels, aucun blessé n’est à déplorer.

La famille FORMAL a été relogée par l’OPH et M. et Mme LUCION, provisoirement chez leur fille, sont dans l’attente d’un relogement dans un appartement sur la commune qui devrait être vacant courant juillet.

Je suis en relation avec la direction de l’OPH et pour le N° 2, avec l’ex épouse de monsieur NOTTAT pour entrevoir l’avenir de cet îlot.

Dans l’immédiat l’évolution de ce dossier est entre les mains des compagnies d’assurances et des experts.

Les membres du conseil des sages, outre qu’ils ont apporté leur concours lors de l’organisation des bureaux de vote, ont débattu entre eux et ont mis en avant trois thèmes sur lesquels ils souhaitent travailler avec les conseillers municipaux.

La participation citoyenne dans le cadre de l’opération voisin vigilant, pour laquelle ils s’investissement pour le recrutement de volontaires répartis sur plusieurs quartiers.

L’ouverture d’une bibliothèque et surtout son animation autour de bénévoles à recruter.

Une adhésion à la création d’un marché dominical de produits locaux intégrant une partie culturelle pour en faire un lieu pérenne de rencontres et de convivialité sous l’impulsion de l’association Bulle en Barrois et de son président Alain BERNARD, qui a déposé un dossier auprès du Conseil Départemental dans le cadre « ma fameuse idée »

Avant d’examiner les dossiers inscrits à l’ordre du jour, étant à mi-chemin de l’année budgétaire je vous propose de vous présenter le bilan de la progression des chantiers en cours.

Les dernières factures concernant la Maison d’Assistantes Maternelles ont été établies par les entreprises retardataires et mandatées par nos soins, ce qui nous met en position de réclamer le solde des subventions auprès des différents partenaires.

Notons que les quatre assistantes maternelles accueillent chacune la totalité du nombre d’enfants permis, en conséquence cette association fonctionne avec un effectif complet de 16 enfants.

Les automobilistes après, pour certains, avoir subis quelques rappels à l’ordre, s’habituent au plan de circulation de la place de la mairie et notamment à son règlement de stationnement. Cependant tous n’ont pas encore le réflexe du respect de la limitation à 20km/h dans sa traversée. L’installation de trois panneaux lumineux devraient les y aider. C’est l’objet de l’avenant EUROVIA qui va vous être soumis et qui nous permettra une réception définitive de ce lot.

Par contre la mise en service de l’arrosage automatique par ID VERDE n’est toujours pas opérationnel, il en est de même pour l’entreprise CITEOS, de la pose des projecteurs de mise en lumière du clocher de l’église et du monument aux mort, du remplacement des spots situés au pied des façades de la mairie, de la remise en fonction de l’éclairage du ruisseau, de la pose de la sonorisation de la place et de la dépose des poteaux béton avec les câbles électriques aériens de la rue de Véel jusqu’au carrefour avec la rue de la Chalaide.

Bien que ne figurant pas au marché, après mise en concurrence, nous avons profité de la présence de cette entreprise pour lui confier la pose d’un luminaire supplémentaire impasse des coteaux et l’intervention sur l’éclairage public de la rue Pré Hugot par le déplacement d’un candélabre et la pose d’un complémentaire au droit de l’entrée de Bricomarché.

Pour rester dans le domaine des travaux d’enfouissement des réseaux électriques d’éclairage public et de téléphonie, ceux concernant le génie civil de la rue d’Egremont sont terminés. L’entreprise INEOS est dans l’attente d’un raccordement de ces réseaux à l’ensemble des riverains avant une dépose des supports béton, métalliques et des câbles.

Comme prévu, ces travaux devraient être suivis par la réfection des trottoirs. Cependant nous sommes dans l’attente d’une notification d’attribution d’une subvention de la part de l’Etat. Un accord de financement du GIP objectif Meuse, sous réserve que ce chantier soit démarré avant le 31 décembre de cette année, nous est parvenu. Nous allons nous y employer avec le lancement de l’appel d’offres auprès des entreprises courant juillet.

L’entreprise COLAS a terminé l’aménagement du giratoire de l’Avenue de la Vaux Mourot, il nous reste à l’engazonner a l’automne prochain. L’aménagement de la continuité du trottoir avenue de la Libération est en cours et le marché avec l’entreprise prendra fin avec la pose d’enrobés chemin du Hautbois. La délimitation de ce cheminement piétonnier avec la chaussée sera assurée par le Conseil Départemental avec la pose d’éléments en béton remplaçant les glissières métalliques de sécurité.

Comme annoncé, le Département a remplacé le revêtement en enrobés de la chaussé rue de la Gare, ainsi que celui du carrefour avec les rues du Stade, de Bar, du Château et la RD1 en direction de Mussey. Initialement prévu pour 2023, la réfection du plateau rue du Château a également été réalisée. Si ces travaux sont financés par le Département, la commune doit supporter en partie la réfection de la signalisation horizontale.

L’entreprise INEOS, dans l’attente de la réception du matériel, doit prochainement procéder au déploiement du système de vidéoprotection sur l’ensemble du territoire. Le Commissaire de police a proposé à la commune, et nous y accéderons, le transfert en direct, et au fil de l’eau, des images au commissariat de Bar-le-Duc assurant ainsi une surveillance en direct 24h sur 24h.

Les travaux concernant le rafraichissement des salles de Verrerie sont terminés, il reste à procéder à sa mise en service.

En plus de ces gros chantiers, nous avons lancé quelques investissements de moindre envergure.

L’ouverture d’un accès complémentaire au cimetière dans sa partie basse est terminée, nous sommes dans l’attente de la pose de son portail. Le remplacement d’une pierre de taille défectueuse en sous-bassement de la Mairie a été réalisé

Concernant l’Eglise Saint-Martin, nous avons fait appel aux entreprises pour la réfection de la clé de voute de la porte centrale avec sa remise en peinture de celle-ci, ainsi que la pose d’un plancher de sécurité dans le beffroi de son clocher.

Les quatre calvaires, rues du Stade, de Véel, de Bégarenne, de la Chalaide vont faire l’objet d’un nettoyage. La clôture de l’espace vert situé au fond du lotissement du domaine du Golf va sera modifié pour intégrer la vente de parcelles réalisées au profit d’un riverain.

Les abattages d’arbres le long du stade sont terminés, les grumes sont à sortir, Michel travaille au recensement des travaux à réaliser sur ce stade afin de déterminer leurs éligibilités aux diverses subventions.

Les travaux d’aménagement d’un chemin piétonnier le long du golf entre Veel et Combles ont été attribués à l’entreprise MICHEL TP pour un montant de 147 720 € TTC avec enduit bicouches.

 

 

 

PETITION FORMULEE PAR MADAME EVELYNE MASSON CO-SIGNEE PAR 110 HABITANTS DE VEEL

« Cette pétition dénonce « la vitesse excessive des véhicules, y compris les engins agricoles et poids lourds, ainsi que les voitures garées sur les trottoirs rendant les déplacements piétonniers dangereux,

-et demande à la Municipalité de bien vouloir trouver rapidement une solution efficace à ces problèmes, évoquant l’existence de ralentisseurs à Combles et Fains-les-Sources »

Quelques suggestions de signataires ont complété cette pétition :

  • « Prévoir un trottoir accessible entre Veel et Combles.
  • Les motos surtout ! et les voitures obstruant les trottoirs.
  • Solliciter les services de police et municipale pour faire respecter. Contrôles de radars aux heures de passage 7h30-8h30 /16h30-18h. Interdiction de circulation des véhicules à PTAC>3,5T, mesures sonores de motocyclettes.
  • Un stop serait utile à la Mairie et sur les 5 axes des ralentisseurs, et rue de l’Eglise refaire le macadam.
  • Plus caméra et route rue de l’Eglise 
  • Cela fait 17 ans que nous habitons rue des Sablons, nous avons vu l’ampleur du phénomène concernant la circulation et le non-respect des personnes concernant la vitesse. »

Réponse de Monsieur le Maire Gérard ABBAS

Estimant que nous pouvons tous partager l’esprit de cette pétition, j’ai jugé utile de faire part de ma réponse, non seulement aux signataires, mais également à l’ensemble de la population de Véel.

En préambule, je pense que l’un des fléaux majeurs de notre Société c’est l’individualisme qui prime sur le civisme, engendrant un irrespect des codes pourtant établis pour vivre collectivement en société.

Dans le cas précis nous interpellant : le respect du code de la route, objet de la pétition, nous pouvons tous nous interroger.

Avons-nous la même perception du sujet, selon que l’on est au volant de son véhicule ou simple piéton, ou riverain d’un axe de circulation ?

Nos comportements et nos attentes sont parfois antagonistes.

Cela étant, quelles solutions sont à mettre en œuvre pour apaiser les « conflits d’intérêts » entre automobilistes, piétons et riverains.

Une précision est à prendre en compte, au préalable, pour bien cadrer les choses et établir les niveaux de responsabilité.

Les rues, d’Egremont, de Combles, Saint-Joseph, de Fains, sont des routes départementales dont la gestion est assurée par le Département et à ce titre autorise ou non les aménagements qui en aucun cas ne peuvent entraver la circulation même si celle-ci peut être ressentie comme gênante par les riverains.

Bien entendu l’application du code de la route y est de rigueur, comme sur les voies communales.

Reconnaissons qu’il est plus facile d’obtenir l’intervention de la Police Nationale sur les routes départementales aux trafics plus intenses et dont les gabarits et lignes droites sont plus propices aux contrôles.

Des contrôles réguliers sont réalisés : rue Saint-Joseph à hauteur de la Chapelle, rue de Fains à hauteur du carrefour avec la rue des Sablons, rue de Combles à hauteur du carrefour avec la rue d’Egremont, à l’entrée de la rue d’Egremont en provenance de Couvonges à hauteur du cimetière.

Je transmettrai cette pétition, ainsi que ma réponse au Commissaire de police en demandant d’étendre ces contrôles rue des Sablons, mais surtout dans son prolongement le vicinal conduisant à Bar-le-Duc.

Les travaux d’enfouissement des réseaux aériens sont en voie d’achèvement rue d’Egremont sur le linéaire entre les rues de Fains et de Combles. Sur la base d’une convention signée avec le Département et prenant en compte la notification d’attribution d’une subvention par l’Etat reçue la semaine passée, nous allons sur la fin du 2ème semestre entreprendre les travaux de rénovation des revêtements des trottoirs qui amélioreront le cheminement piéton. Ces travaux seront complétés par le marquage sur la chaussée, en quinconce de rive à rive, d’alvéoles de stationnement afin de provoquer le ralentissement des véhicules. Je reconnais que l’on a fait preuve de tolérance quant au stationnement de véhicules sur les trottoirs. Comme demandé dans la pétition, ce ne sera plus le cas après réalisation des travaux et du marquage des emplacements de stationnement. Il appartient à chaque propriétaire de véhicule de posséder un emplacement privatif pour garer son véhicule. Le stationnement sur la voie publique ne peut être que temporaire et sur emplacement prévu à cet effet.

Le déploiement d’un système de vidéoprotection, sous quelques semaines, permettra de photographier toutes les plaques d’immatriculation des véhicules entrant et sortant de Véel (rue d’Egremont en provenance de Couvonges, rues de Combles, Saint-Joseph, des Sablons, les véhicules entrant par la rue de Fains auront été photographiés à Fains-les-Sources) Une caméra 360° placée au carrefour des rues d’Egremont, de l’Eglise, Saint-Joseph surveillera le centre en permanence. Le tout sera relié au Commissariat de Bar-le-Duc qui aura ainsi accès en continu aux images en temps réel.

Les travaux d’aménagement d’un chemin piétonnier sécurisé entre Véel et Combles sont en cours de réalisation sur l’emprise du Golf. L’autofinancement sera partagé à 50% entre nos deux communes.

J’ai bien sur conscience du mauvais état du revêtement de la rue de l’Eglise, mais le budget de la commune ne permet pas d’entreprendre tous les aménagements en même temps. Le territoire de la commune est vaste et il nous faut prioriser nos interventions. Cela étant, à l’issue de l’enfouissement des réseaux aériens dans la portion entre le carrefour de la rue d’Egremont et de Combles et la sortie de la commune vers Couvonges, nous pourrons envisager la réhabilitation de la rue de l’Eglise. Concernant la pose d’un stop au débouché de cette rue sur la rue d’Egremont, cela reviendrait à supprimer la priorité à droite en contradiction avec la volonté d’obtenir le ralentissement des véhicules dans cette artère.

Les interventions réclamant plus de sécurité émanent de tous les quartiers de la Commune et sont récurrentes. J’y suis attentif et tente d’y répondre de manière réfléchie et mesurée ne souhaitant pas pour autant que les équipements sur les voies de circulation ne deviennent un « parcours du combattants » pour l’usager.

Très cordialement vôtre

 Gérard ABBAS

MAIRE

Ce site utilise des cookies permettant de visualiser des contenus, d'afficher des flux d'informations provenant des réseaux sociaux et d'améliorer le fonctionnement grâce aux statistiques de navigation. Si vous cliquez sur « Accepter », nous déposerons des cookies sur votre terminal lors de votre navigation. Si vous cliquez sur « Refuser », ces cookies ne seront pas déposés. Votre choix est conservé pendant 6 mois et vous pouvez être informé et modifier vos préférences à tout moment sur la page « Gérer les cookies ».
Gérer les cookies