fains-veel-fr.net15.eu

Bien vivre ici

Au coeur du Patrimoine

Calme et Nature

Halte fluviale

FAINS AU COURS DES DERNIERES GUERRES

28/01/2022
FAINS AU COURS DES DERNIERES GUERRES

En 1872, le nombre considérable des malades de la garnison de Bar-le-Duc obligea le Préfet à chercher des locaux suffisants, tant à l’hospice de Bar-le-Duc qu’à l’Asile de Fains. Du 30 novembre 1872 au 1er mai 1873, deux compagnies d’infanterie, une ambulance… et une vingtaine de chevaux s’installèrent à l’asile dont prés servaient de terrain de manœuvres.

Au cours de la guerre 1914-1918, le secteur de Revigny, au mois de septembre 1914, marqua la jonction entre le 5ème et le 15ème corps de la 3ème Armée commandée par le Général Sarrail. L’ordre d’évacuation fut donné aux habitants de Fains le 6 septembre.

Les lignes furent un moment à quelques kilomètres. Les troupes allemandes qui avaient occupé Revigny, atteignirent Laimont sans déboucher vers Mussey et Fains. Le plateau de Vassincourt fut nettoyé des troupes allemandes au cours des 11 et 12 septembre. Pendant cette guerre, l’hôpital accueillit des réfugiés.

Au cours de la dernière guerre, le 12 juin 1940, l’hôpital reçut cinq bombes faisant deux morts et trois blessés. Dès le 14 juin, les troupes allemandes prenaient possession de l’établissement.

Fains fut libéré le 31 août 1944 par l’arrivée de la 3ème Armée américaine.

Ce site utilise des cookies permettant de visualiser des contenus, d'afficher des flux d'informations provenant des réseaux sociaux et d'améliorer le fonctionnement grâce aux statistiques de navigation. Si vous cliquez sur « Accepter », nous déposerons des cookies sur votre terminal lors de votre navigation. Si vous cliquez sur « Refuser », ces cookies ne seront pas déposés. Votre choix est conservé pendant 6 mois et vous pouvez être informé et modifier vos préférences à tout moment sur la page « Gérer les cookies ».
Gérer les cookies