Commune de Fains-Veel
Bienvenue
Météo

Météo à Fains Veel

20 °C / Ensoleillé
Vent: N de 7 km/h
Humidité: 60%
Auj
11/19 °C
Sam
10/20 °C
Dim
8/20 °C
Lun
9/18 °C
Calendrier
Nostradamus

Au
cours de son séjour à Fains-les-Sources, Michel de Nostredame (Nostradamus) exerça sa faculté divinatrice. Vous trouverez ci-dessous la relation de cet épisode, tirée d’un curieux ouvrage anonyme paru en 1789 intitulé La Vie et le Testament de Michel Nostradamus , rappelé dans l’ouvrage de G. Marguery :

" Recueil de Documents concernant

l’Histoire de Fains -les-Sources"  

 


" …la faculté devinatrice fut prise, en Lorraine, par le seigneur de Florinville. Ce seigneur, ayant amené Nostradamus dans son château de Faim, pour y traiter son épouse, atteinte de quelque infirmité, il arriva qu’un jour, ce gentilhomme se promenant dans la basse-cour de son château avec son hôte, & devisant des présages, deux petits cochons de lait, dont l’un était blanc & l’autre noir, se présentèrent à eux ; à l’aspect de ces deux animaux, le seigneur de Florinville demanda à Nostradamus quelle serait leur destinée, à quoi il répondit en même temps, qu’il mangerait le noir & que le loup mangerait le blanc. Le Seigneur de Florinville, qui n’avait fait la demande que parce qu’il s’imaginait qu’il était en son pouvoir de faire mentir le prophète, ordonna secrètement à son cuisinier de tuer le cochon blanc & de le lui servir à souper ; suivant cet ordre, le cuisinier tua le blanc, l’habilla & le mit à la broche prêt à être rôti quand l’heure serait venue ; cependant, ayant à faire hors de la cuisine, un louveteau, que l’on nourrissait pour l’apprivoiser, y entra, & trouvant le préparatif à sa portée, s’attacha à le manger ; il en avait déjà mangé les deux quartiers de derrière lorsque le cuisinier rentra, qui, surpris de l’accident, & craignant d’être réprimandé par son maître, pour réparer sa faute, se saisit aussi tôt du cochon noir, le tua, l’apprêta, & le fit servir sur la table ; les conviés étant placés, le seigneur de Florinville, qui ne savait rien de l’accident qui était arrivé en sa cuisine, se tenant déjà assuré de triompher de Nostradamus, lui dit avec un air de confiance, qu’on allait manger le cochon blanc, & que le loup n’y toucherait point ; à cela Nostradamus repartit qu’il ne le croyait pas, & que c’était le noir qui était sur la table ; aussitôt le seigneur de Florinville, qui se persuadait toujours davantage de la prétendue certitude de son fait, ordonna à son cuisinier de faire venir le cochon noir, afin de confondre Nostradamus ; mais il fut fort étonné, lorsque le cuisinier étant arrivé, lui déclara le sort des deux cochons, qui fut fort glorieux pour celui qui l’avait présagé. "


Source : http //nostredame.chezalice.fr